Vous êtes ici : Edition 2011  > Le jury

Mort Rosenblum, président du jury

Mort Rosenblum, journaliste américain, né en 1944.

Il a couvert les crises des cinq continents pendant plus de quatre décennies.

Mort Rosenblum a imprimé son premier journal à 6 ans - un pitoyable bihebdomadaire - sur la petite presse de sa chambre d’enfant, à Tucson, en Arizona. Plus tard, il dirige le journal de son lycée et, à 17 ans, il quitte la faculté de journalisme de l'Université d'Arizona pour travailler au Mexico City Times, puis au Caracas Daily Journal.

Il rejoint Associated Press (AP) à Newark en 1965. En 1967, à 23 ans, AP l'envoie couvrir les guerres de mercenaires du Congo.

Depuis lors, il a réalisé des reportages dans plus de 200 pays, dont certains ne figurent plus sur les cartes. Il a couvert la guerre au Biafra, au Nigeria, le Vietnam, la naissance tumultueuse du Bangladesh, le chaos de l'Amérique centrale, les guerres d'Israël, l'effondrement du rideau de fer, la Bosnie, le Kosovo et les deux guerres du Golfe, entre autres conflits majeurs.

Basé en Argentine dans les années 1970, il rédige les  premiers papiers sur la «sale guerre». Il a écrit les premiers articles sur la famine en Afrique en 1984. En 1989, il a remporte le prix de l'Overseas Press Club et fut sélectionné pour le Pulitzer pour ses articles sur la chute du régime roumain.

Mort Rosenblum a dirigé les bureaux d'AP à Kinshasa, Lagos, Kuala Lumpur, Jakarta, Singapour, Buenos Aires et Paris. De 1979 à 1981, il fut rédacteur en chef de l'International Herald Tribune, puis revint à Associated Press en tant qu'envoyé spécial, basé à Paris.

Rosenblum a quitté AP en 2004. En 2008, il créé avec le photographe Gary Knight un trimestriel : Dispatches, qui a pour objectif de contribuer à comprendre le monde du XXIe siècle.

Pendant une partie de l'année, il est professeur de journalisme à l'Université d'Arizona, à Tucson. En été, il amène des étudiants de l’Université de Tufts dans des zones comme le Kosovo et le Cachemire.

Il a écrit 12 livres et a contribué à de nombreux magazines : Foreign Affairs, Vanity Fair, The New York Review of Books, Le Nouvel Observateur, entre autres.

Il parle couramment français et espagnol. Son italien est passable. Il sait dire "ne tirez pas, je suis journaliste" dans une multitude de langues.

Site Internet : www.mortrosenblum.net

Bibliographie (liste non exhaustive)

- Little Bunch of Madmen: Elements of Global Reporting, 2010, De. MO design LTD

- Escaping Plato's Cave, 2007, St. Martin's Press

- Who Stole the News ?, 1993, John Wiley & Sons Inc

- Squandering Eden: Africa at the Edge, 1990, Harcourt

- Moments of Revolution - Eastern Europe, 1990, avec David and Peter Turnley

- Coups and Earthquakes: Reporting the World for America, 1981, Joanna Cotler Books